Partager cet article

Bitcoin : le pire est à venir ? (actualisation) Un exemple d’utilisation de la théorie d’Elliott
Articles / Chroniques

Bitcoin : le pire est à venir ? (actualisation) Un exemple d’utilisation de la théorie d’Elliott


Bitcoin : le pire est à venir ? (actualisation) Un exemple d’utilisation de la théorie d’Elliott

J’avais produit début août un article d’analyse Weekly du Bitcoin. Je vous en propose ici une actualisation, dans une perspective Elliott.

Nous sommes dans un moment décisif pour le Bitcoin. Nous arrivons en bout du triangle, cette fameuse structure de temporisation weekly que tout le monde a identifié sur les graphiques. Je vois désormais deux issues au marché.

Déjà, piqûre de rappel, si c’est effectivement la reprise, on n’attaquera pas haussier à fond la caisse. Ne confondez pas, s’il vous plaît, le délire de 2017 avec la réalité des marchés. Si c’est le cas, c’est qu’on est toujours dans le même psychologie, et donc des hausses effrénées, impulsives, algorithmiques, mais toujours plus molles et fébriles. Tout autant que le prix, on a besoin de casser la psychologie actuelle et de guérir la maniaco-dépression du marché.

Attention également à la romance de « l’entrée des institutionnels qui va mécaniquement peser sur le prix », tel un cachalot qui ferait déborder un bassin en plongeant dedans. Ils ne sont pas idiots (les institutionnels non plus, AHAHAH 🙄). Ils savent comment se positionner dans un marché en minimisant leur impact. En revanche, ils peuvent être un facteur d’accélération, et faire de sorte que la période de consolidation ne s’éternise pas trop, ainsi que votre souffrance. 🙂

Le cycle haussier du Bitcoin, novembre 2015 — décembre 2017 (log)

D’abord, on passera OBLIGATOIREMENT par une période de calme plat, qui sera la traduction de la fin de l’activité spéculative. Et LONGUE. Vous aurez oublié les cryptos d’ici là. 🙂 Lors du précédent krach, on a connu ~9 mois de consolidation avant d’attaquer le cycle haussier de 3 ans en novembre 2015, qui s’est terminé dans un mouvement parabolique fin 2017.


Quelles issues ? 

Issue n° 1 : on est au début de la fin de la période de krach. On sort du triangle à plat, dans une latéralisation, la chart s’aplatit. 5800$ est effectivement l’horizon indépassable, ou peut-être un peu en dessous, avec éventuellement un petit « rekting » de quelques temps sous le support, histoire de bien nettoyer la zone des dernières spéculations. On laisse mourir le prix dans une oscillation de ~1000$ du cours. Auquel cas, on aura atteint la phase de suppression de la volatilité, avec une gentille stabilisation et un marché qui produit un faible écart-type des prix pendant plusieurs mois. Mais ce n’est pas le scénario que je privilégie.

Issue n°2 : le marché s’est cherché pendant plusieurs semaines, les permabulls ont affronté les bears dans des combats effrénés et des analyses cryptotwittées virant toujours plus à l’incantation sacrée. Mais le bear market est bien là, on n’a effectivement pas encore suffisamment évacué la spéculation, on est en poursuite baissière.

Tout le monde se le dit, si on casse le support des 5800$, le marché est baissier sans plus aucun doute. Un renoncement collectif aura pour conséquence directe de profondes vagues de chutes faute d’acheteurs, amplifiées par les liquidations et les ventes paniques, jusqu’à ce qu’on trouve un point de consensus. Personne n’est bête, tout le monde veut acheter le plus bas possible. Si le consensus se dit que c’est plus bas, alors on ira plus bas. Malgré le spring Wyckoff, malgré la fractale de février 1977 sur le cours du cobalt, malgré les prédictions de votre voyante.


Un marché toujours aussi bear !

Pour moi, c’est ce que la technique suggère. Et là, je vous propose la chart que personne n’a envie de voir : et si on avait accompli le triangle de continuation et que nous étions en route pour la poursuite baissière ?

Ma méthode est simple, classique, éprouvée, toute connement calquée sur celle de traders reconnus : je « cadre » mes tendances long-terme de marché par deux indicateurs weekly : le stochastique long et le RSI. Et je les constate toujours bears.

Le stochastique montre une dynamique des prix de plus en plus molle à chaque mouvement de contre-tendance haussier. La force des mouvements est insuffisante pour permettre une vraie reprise haussière, puisqu’elle se contient sous la zone de neutralité, dans des oscillations courtes, nerveuses.

Le RSI tient sa zone de neutralité (40/45 à 55/60) et semble au bord de la cassure baissière. Tenir une zone de neutralité, cela revient à dire que la dynamique de prix est constante, et donc ici baissière avec des phases de sursauts haussiers très impulsifs. Tiens c’est marrant, une phrase qui pourrait résumer le marché du Bitcoin en 2018. Un marché haussier, pour moi, c’est simple = on casse à la hausse cette zone.

Je vous propose une projection en vagues d’Elliott.

En théorie Elliottiste, la vague 3 est la vague dite de « tendance ». C’est celle des « suiveurs de marché », qui confirment la tendance suggérée par la vague 1, et l’absence de reprise haussière par un point 2 inférieur, qui bute sur des résistances.

La poursuite baissière aurait donc débutée fin juillet, constituée de deux grosses bougies baissières en sortie du point E du triangle. Le dernier épisode de hausse que nous avons connu a retracé, encore une fois, 61,8% de la hausse précédente. Il est constitué de trois bougies de moindre amplitude, et ce, dans un volume récessif. Typique d’une vague 2.

Nous serions donc en vague 3, celle de tendance, donc celle qui casse les principaux supports. Il existe deux types de vagues impulsives : la « normale » et « l’étendue ». La normale amène de manière habituelle entre 100% et 127,2% d’extension de la vague 1. L’étendue amène à 161,8% minimum, et n’a pas de maximum, en suivant les extensions classiques ( 200% 261,8%, 300%, etc…)

Beaucoup parlent de l’établissement d’un support autour de la zone de consolidation de l’été 2017, vers les 4500–4800$, ce qui correspond à l’objectif d’une vague 3 normale. La vague 3 étendue nous amène à ~3150$, avec un point d’objectif sur le classique 161,8% d’extension.

Il ne faut pas tenir compte des vagues 4 et 5 sur le graphique, qui ne sont tracées que pour le décor. Au fur et à mesure, nous verrons comment les placer. A part si tout cela s’invalide, évidemment. 😏

CONCLUSION 

D’un point de vue Weekly, les éléments laissent à penser que c’est sur la prochaine impulsion de baisse qu’on doit casser le support des 5800$. Nous en sommes à quatre rejets de l’oblique résistante et à trois contacts sur la ligne de support. Techniquement, nous avons épuisé les ressources bullish. Aucun des mouvements bulls n’ont permis d’instaurer une dynamique de hausse pérenne.

Si cela se produit, on va entrer dans une phase de non-retour, où toute la psychologie du pessimisme va se déployer. La mode sera au bashing total des cryptos, avec les gros titres mass-media qui vont bien : “Le Bitcoin sous X000$, reportage au bar-PMU de Trouville, René est ruiné, son achat à 12500€ ne vaut plus rien”. On assistera à des psychodrames et à des vagues de renoncement, des meneurs de projets se barreront avec la maigre caisse d’une ICO ratée, des « personnalités twitter » seront décrédibilisées, des procès seront tenus, etc… Le SANG, la DOULEUR et les LARMES.

Ou alors, on commence à entrer dans la phase d’épuisement ici, en douceur, mais il faut ABSOLUMENT que la volatilité se meure sur une période de temps conséquente. On doit arrêter les montagnes russes et la psychologie doit évoluer vers une acceptation des choses, évacuée des comportements opportunistes, manifester de l’ennui, sans chercher à nous parler d’une reprise parabolique demain matin.

 

 

Un coup de pouce pour cet article ?

9+

Partager cet article

1 Commentaire

  1. Merci pour ce super article. Cela met des mots et de l’objectivité sur un sentiment que nous avons tous sur les scénarios qui se dessinent. A bientôt

    Répondre

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>