Interview

Partager cet article

Interview du CBDO de GSC Plateform
Interviews

Interview du CBDO de GSC Plateform

Dans le cadre du partenariat entre Cryptonomic, une communauté visant à unir et éduquer la communauté crypto francophone et Genesis Supply Chain Platform (GSC Platform), un projet en cours d’ICO, j’ai eu l’occasion d’interviewer Josh Campbell, le Chief Business Development Officer chez GSC.

L’objectif de cette rencontre était d’en apprendre un peu plus sur le projet GSC, et d’en extraire les informations essentielles pour permettre aux investisseurs de se faire une idée globale du projet, sans rentrer dans le détail du whitepaper.

Toutes les informations relatives au projet GSC sont disponibles sur leur site internet à l’adresse suivante : https://gscplatform.io/

L’interview a eu lieu à 17h30 UTC (heure de Paris) via Skype. Josh est en Pennsylvanie (USA) et moi à Paris (FR). La conversation était en anglais et en voici la traduction.

Victor Le Barbier

Salut Josh ! Comment vas-tu ?

Josh Campbell

Super et toi ?

VLB

Top ! Tu es au courant du partenariat qui existe entre nos deux projets ?

JC

Pas vraiment, comme je m’occupe de la partie US, je n’ai pas eu vraiment le temps de me pencher sur ça ! Mais Maxime (Maxime Legros – CEO de GSC) m’en a brièvement parlé et m’a dit que l’on serait en contact. Peux-tu m’en dire plus ?

VLB

Bien sûr ! Nous sommes une communauté francophone, principalement française et québécoise, mais tout le monde y est le bienvenu. Nous voulons créer une sorte de HUB multi-supports, dans lequel chacun peut trouver l’information dont il a besoin, présenter son projet, partager du contenu, etc… On va d’ailleurs très bientôt sortir un site sur lequel tout ce contenu sera hébergé, avec notamment une section forum, une section présentation de projets, une académie, tu vois ?

JC

Ah ! Exact, ça me parle maintenant !

VLB

Voilà, donc mon objectif aujourd’hui, c’est d’en apprendre plus sur ton projet pour pouvoir le promouvoir sur notre page ! Je peux te poser quelques questions ?

JC

Top ! C’est parti !

Présentation du Projet

VLB

Peux-tu me résumer votre projet en 30 secondes ?

JC

GSC veut devenir un écosystème qui rassemble l’ensemble des acteurs de la chaîne de logistique. Nous ne cherchons pas à fournir une partie seulement du service, nous voulons être au coeur de l’ensemble de la chaîne de logistique pour l’industrie de l’aviation. Cette industrie est notre première étape mais notre objectif est de travailler sur tous les secteurs par la suite.

VLB

Peux-tu me parler de l’origine du projet et de son équipe ?

JC

L’idée de lancer GSC est issue de Maxime Legros, notre CEO. En tant qu’acheteur dans le secteur de l’aviation (chez Aerotec, plus précisément) il s’est rendu compte de certaines limitations, comme le manque de transparence entre les acteurs de l’aéronautique ( acheteurs / fournisseurs ) ou la lourdeur des process dans l’industrie. Il a fait venir sur le projet d’anciens collègues issus de l’industrie de l’aviation et de chez Snovio, un autre projet crypto pour lequel il a été consultant et qui lui a permis de comprendre la technologie blockchain et son potentiel dans la logistique. Et nous voilà maintenant au début de notre ICO !

VLB

Peux-tu à présent me parler de l’industrie et des problèmes qu’elle rencontre?

JC

Clairement, le problème principal de toutes les industries, c’est la chaîne de logistique. Tu connais Amazon ? Les pertes engendrées dans leur transport de marchandises leur coûte environ 10 milliards de dollars par an. L’industrie de l’aviation est un marché d’environ un trillion de dollars et sa chaîne de logistique n’est pas du tout optimisée aujourd’hui. Son premier gros problème réside dans la relation entre les fournisseurs et leurs clients.

Prenons Airbus comme exemple : L’acheteur d’Airbus a besoin d’acheter des pièces pour monter un avion. Pour chaque pièce dont l’avion a besoin, l’acheteur va devoir aller rencontrer un fournisseur différent. Il vont devoir construire une relation et l’entretenir. Cela prend énormément de temps. Et le temps, c’est de l’argent ! En plus de cela, ces relations ne sont pas transparentes, ce qui n’est pas bon pour le suivi logistique et la performance achat des acheteurs. Le manque d’informations disponibles des fournisseurs pour leurs clients n’est pas accessible sur un support commun, ce qui a pour effet de lui faire perdre un temps considérable en recherche d’informations et pénalise le suivi de performance de ses fournisseurs (données moins précises pour noter les fournisseurs de son panel).

Le second problème du secteur réside dans l’existence de contrefaçons des pièces. La FAA (Federal Aviation Administration), estime à 80% le taux de pièces copiées et non originales. Cela implique principalement une durée de vie des pièces mal estimée et une qualité inférieure à la norme et de ce fait un énorme danger pour le client final quand il monte dans un avion. L’opacité du marché rend de surcroît très complexe le retracement des pièces contrefaites.

VLB

Ok, je comprends mieux les frictions qui existent dans cette industrie. Peux-tu à présent me parler de ce que GSC propose comme solution ?

JC

GSC veut devenir un écosystème, en rassemblant les acheteurs et les fournisseurs sur une même plateforme, afin de leur faire gagner énormément de temps dans leur process et leur donner bien plus de choix et de mise en concurrence les uns avec les autres. On veut recréer le marché sur une marketplace digitale , dédiée aux acteurs de l’aviation. La blockchain est parfaite pour répondre à ses enjeux de par ses caractéristiques (décentralisation, transparence, sécurité). Aussi, l’utilisation de smart contracts au sein de la plateforme permettra de générer un gain de temps énorme par l’automatisation dans la contractualisation des accords et le paiement-livraison entre acteurs qui se fait aujourd’hui sur papier. De plus, les relations entre acheteurs et fournisseurs  seront sécurisées par l’utilisation de la blockchain. A la fin, on veut rendre la chaîne de logistique beaucoup plus efficace, automatisée et sûre entre les acteurs, et on pense viser juste, car c’est ce dont a cruellement besoin l’industrie !  

VLB

Avez-vous commencé à parler avec différents acteurs justement ?

JC

Oui, bien sûr, c’est mon travail au quotidien ! (rires) On est en contact avec plusieurs entreprises de logistique pour aborder la question du tracking, mais aussi certains fabricants de pièces et des fabricants d’avions comme Airbus. On est vraiment dans cette phase où on cherche à construire notre réseau, et nos partenariats futurs, que ce soit dans l’industrie de l’aviation ou bien dans celle de la blockchain.

La Blockchain

VLB

A propos de la blockchain, justement ; Sur quelle blockchain comptez-vous tracer les transactions effectuées sur GSC ?

JC

Dans un premier temps, GSC aura un token ERC 20, donc fonctionnant sur la blockchain Ethereum. Mais il y a quand même un enjeu dans la logistique, qui est celui de la confidentialité des données. Nous aurons besoin d’avoir des canaux privés sur lesquels pourront échanger les entreprises avant d’envoyer l’information finale sur la blockchain principale. Ethereum ne permet pas cela, et pour le moment, aucun acteur ne propose une blockchain qui nous convient. Nous aurons peut-être à créer notre propre système hybride public/privé. C’est une question que nous nous posons encore aujourd’hui !

VLB

Quel sera le rôle de votre token, le $GSCP au sein de votre plateforme ?

JC

Le GSCP est un utility token qui, au sein de la plateforme, permettra aux fournisseurs d’être rémunéré pour le partage d’informations concernant leurs produits (termes de paiement, délais de livraison, provenance, qualité, durée de vie, garantie, etc…) et leur expérience dans le secteur ; et aux acheteurs de payer pour obtenir cette information.

Nous pensons ainsi pouvoir apporter une solution innovante sur le marché.

De plus, par l’utilisation de smart contracts, nous voulons créer un système de paiement-livraison qui poussera les fournisseurs à livrer en temps et en heure, et à automatiser leur paiement par les acheteurs. Dans un premier temps GSC Platform servira de tierce partie pour intégrer les data à la blockchain mais le but est, bien évidemment que tous les acteurs de notre plateforme aient une utilisation autonome de notre Blockchain. D’où l’importance de partenariats tels que celui avec vous afin de sensibiliser les acteurs de l’industrie à la Blockchain et ses outils pour améliorer considérablement les systèmes actuels logistiques dans l’Industrie.

Tout l’intérêt de la blockchain et de la théorie des jeux à laquelle nous avons réfléchi réside dans la création d’une relation gagnant-gagnant entre les différents acteurs.

VLB

Quel est l’intérêt pour un investisseur qui n’évolue pas dans cet industrie, d’acheter le token GSCP ?

JC

Sa rareté. Nous sommes convaincus que notre produit va être adopté par les acteurs du marché. Or, pour utiliser la plateforme, comme tu l’as compris, ces acteurs ont besoin d’utiliser notre token. Ils devront donc aller en acheter sur le marché secondaire auprès des investisseurs, faisant ainsi grimper son prix mécaniquement en fonction de l’adoption de la plateforme. N’oublie pas que nous souhaitons par la suite nous ouvrir sur d’autres secteurs. Notre plateforme évoluera donc pour héberger différents modules, mais le token sera le même pour toutes les plateformes. Cela induit d’office une augmentation de sa valeur.

A Venir…

VLB

Peux-tu m’en dire plus sur la roadmap du projet ?

JC

Nous allons nous concentrer sur l’industrie aéronautique sur un horizon de 2-3 ans, le temps de créer un écosystème viable avec une adoption et un usage organique par nos clients. Par la suite, nous irons peu à peu rentrer sur d’autres secteurs (automobile, énergie, pharmaceutique, armement…) jusqu’à conquérir le monde (rires)

VLB

Avez-vous engagé des partenariats à ce jour ?

JC

Oui, tu les trouveras sur notre page d’ailleurs : en vrac, nous travaillons avec FlyDynamic, AVINOC, Guan Chuan, BiP iNFO, et Forecast Electronics. Nous avons parlé avec OriginTrail ($TRAC), un autre projet de supply chain, qui a trouvé notre whitepaper génial et avec qui on aimerait travailler ! Et avec Cryptonomic, en ce qui concerne le développement de notre réseau en France et au Canada pour favoriser la connaissance de la Blockchain pour tout le monde car l’enjeu global est là : l’adoption de masse de la Blockchain.

VLB

Peux-tu à présent me parler de l’ICO, les conditions pour y participer et les metrics du token ?

JC

Je viens des Etats-Unis ! Je ne peux même pas y participer et acheter mon propre token! (rires) Pour ceux qui ont cette chance, l’ICO va avoir lieu du 1er juillet (début de la presale) au 24 octobre. Il y aura 3 phases : la presale, puis la public sale dès le 24 juillet avec un round 1 et un round 2. Chaque phase verra le prix du token monter de 0,02€ à 0,05€ et enfin 0,10€. 60% des tokens sont mis en vente, soit 600 millions de GSCP pour les investisseurs.

VLB

Merci pour toutes ces informations Josh ! J’ai hate de voir où en sera votre projet d’ici 2 ans !

JC

Merci à toi Victor, et à bientôt.

Un coup de pouce pour cet article ?

1+

Partager cet article

1 Commentaire

  1. Superbe interview Vic, la qualité est au rendez-vous ! J’ai déjà hâte à la prochaine interview 🙂

    Répondre

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>