Partager cet article

La Chine met en garde contre les stratagèmes frauduleux
Actualités

La Chine met en garde contre les stratagèmes frauduleux

La Banque populaire de Chine (PBOC) a publié vendredi une déclaration mettant en garde contre la participation de criminels à des stratagèmes frauduleux commercialisés comme “blockchain”, “monnaie numérique” et “innovation financière”, entre autres. La banque prétend que les criminels pourraient attirer des investisseurs de détail dans différents schémas de collecte de fonds illégale, mais en réalité, ces derniers sont manipulés pour entrer dans des schémas pyramidaux et des fraudes.

La déclaration a été préparée conjointement par la banque centrale chinoise, le Bureau de la sécurité publique, la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances et deux autres organismes d’État. Ils ont convenu que de nombreuses activités liées à la blockchain et à la cryptographie “ ne sont pas vraiment basées sur la technologie de la blockchain, mais sur le concept de la blockchain pour lever des fonds illégalement “, agissant comme des stratagèmes de Ponzi.

La déclaration ne précisait aucune action concrète contre de telles activités, mais les agences jugent nécessaire d’avertir les investisseurs de détail pour éviter de telles escroqueries. Le PBOC a noté que certaines entreprises choisissent de faire de la publicité pour leurs produits avec des allégations telles que “la valeur ne fera qu’augmenter” et “rendement élevé, faible risque”, qui, selon la banque centrale, sont typiques des fraudes.

Selon la déclaration, le PBOC distingue trois caractéristiques principales qui sont représentatives de tels stratagèmes frauduleux :

– La plupart des stratagèmes frauduleux axés sur la blockchain opèrent à l’échelle internationale, en s’appuyant sur l’Internet et les médias sociaux. Ils utilisent des outils de clavardage et des méthodes de paiement en ligne pour recueillir des fonds. Toutefois, l’utilisation d’outils en ligne permet de répartir les risques à un rythme rapide. Certains de ces escrocs développent leurs sites web via la location de serveurs situés à l’étranger, gérant leurs projets à partir d’un pays étranger.

– Les fraudeurs utilisent des méthodes trompeuses et manipulatrices pour attirer les investisseurs. Ils appliquent ce qu’on appelle les largages d’air, le marketing des médias sociaux et d’autres trucs de marketing pour faire croire au public que la valeur de leur jeton ne fera qu’augmenter.

– Les criminels utilisent la propagande publique pour promouvoir le “revenu passif” et le “revenu dynamique” comme appât pour attirer les investisseurs et les encourager à se joindre au développement du projet.

La semaine dernière, le Parti communiste chinois a publié un guide de la blockchain à l’intention des fonctionnaires du gouvernement. Le document, intitulé Blockchain – a Guide for Leaders, prouve que le gouvernement n’est pas opposé au blockchain.

Traduit librement depuis l’article de Cryptovest

De votre côté, prenez-vous les mesures nécessaires pour vous protéger contre ce type d’arnaque ?

Un coup de pouce pour cet article ?

3+

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>