Partager cet article

Sony dépose des brevets en lien avec l’industrie Blockchain
Actualités

Sony dépose des brevets en lien avec l’industrie Blockchain

Le géant japonais de la technologie Sony veut breveter deux approches matérielles pour l’hébergement et la maintenance des blockchains, comme en témoignent les documents nouvellement publiés.

Les deux dépôts de Sony sont intitulés “Nœud électronique et méthode de maintien d’un grand livre distribué” et “Dispositif et système”, révélant pour la première fois que l’entreprise travaille sur des concepts matériels liés à la Blockchain. Ils ont également ouvert la voie à l’inclusion potentielle de ces dispositifs dans un futur produit.

Dans le passé, comme l’a déjà signalé CoinDesk, l’entreprise de technologie a déposé des demandes de brevet axées en grande partie sur les cas d’utilisation de la technologie, y compris la gestion des données éducatives et la sécurité.

La première application comprend deux éléments : un nœud matériel et une méthode de maintenance de la chaîne de blocs, qu’elle décrit à plusieurs reprises comme un “processus minier”. En effet, dans l’une des versions de l’invention proposée, les nœuds exploiteraient un réseau semblable à celui de bitcoin, qui est un réseau d’accès ouvert avec un jeton.

Comme l’application l’explique :

“Le grand livre distribué peut être une blockchain, qui peut être basée, par exemple, sur les principes utilisés pour la blockchain bitcoin ou similaire. Le grand livre distribué utilise des mécanismes d’exploitation minière et de preuve du travail et il peut utiliser une sorte de récompense (monnaie), comme le bitcoin comme monnaie et/ou comme récompense pour l’exploitation minière. De plus, il peut utiliser des mécanismes de consensus pour s’assurer que tous les nœuds électroniques ont un consensus sur le grand livre distribué”.

Cela ne veut pas dire que Sony lance sa propre cryptomonnaie. Mais ici, il semble que Sony laisse la porte ouverte à la possibilité en établissant la revendication que son invention proposée pourrait servir à cette fin.

Dans la deuxième application, “Dispositif et système”, Sony se penche sur les risques de sécurité dans un réseau qui ne compte qu’un petit nombre de nœuds.

Parce que “le nombre de dispositifs accédant et contribuant au grand livre distribué peut être faible, de sorte que des problèmes de sécurité se produisent”, Sony propose essentiellement d’augmenter ce nombre grâce à l’utilisation de nœuds virtuels. Le dispositif proposé dans ce classement serait “[l’hôte] d’une pluralité, par exemple 10, 100 ou même des milliers de nœuds virtuels, de sorte que le nombre de nœuds virtuels pourrait être beaucoup plus élevé, par exemple dix fois plus grand, que le nombre[total] de dispositifs “.

En fin de compte, les présentations semblent moins axées sur le type de grand livre distribué et davantage sur le matériel et les méthodes opérationnelles elles-mêmes. Sony indique que les réseaux peuvent être publics ou privés et qu’ils peuvent s’appuyer sur les logiciels de Sony ou sur des “technologies de base de données distribuées comme Hadoop”, comme l’indique l’un des dépôts.

Traduit librement de l’anglais depuis l’article original de CoinDesk

En définitive, j’aimerais ajouter que l’entrée de grosses entreprises, comme Sony, démontre que la technologie Blockchain est la pour rester. Plusieurs autres entreprises devraient également entrer dans la partie prochainement puisque c’est une industrie en pleine croissance.

Croyez-vous que Sony amènera des progrès innovateurs qui seront bénéfiques pour les projets cryptos déjà existants? 

Un coup de pouce pour cet article ?

2+

Partager cet article

1 Commentaire

  1. Une bonne nouvelle pour la propagation de la technologie blockchain…. mais petit à petit, les industriels déjà en place s’approprient la technologie ce qui va finalement laisser que peu de place aux centaines de projets purement crypto… Reste à savoir quels seront les GAFA des cryptos!!!

    Répondre

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>