Partager cet article

Un heureux mariage entre la Blockchain et les Banques ?
Actualités

Un heureux mariage entre la Blockchain et les Banques ?

La Banque mondiale et la Commonwealth Bank of Australia (CBA), la plus grande banque du pays, ont émis une obligation publique exclusivement par le biais de la technologie de la blockchain, rapporte Reuters le 23 août. Le mandat officiel de la Banque mondiale pour le projet a été dévoilé pour la première fois le 10 août.

L’opération de 100 millions de dollars australiens (73,16 millions de dollars américains) porte sur des obligations à deux ans qui seront réglées le 28 août et dont le prix a été fixé à 2,251 %, selon un relevé de l’ABC.

Le prototype – baptisé “Bondi” (Blockchain Operated New Debt Instrument, et un jeu de mots sur la plage la plus connue d’Australie) – est salué par les participants comme un jalon dans l’automatisation des pratiques d’émission et de vente d’obligations vieilles de plusieurs dizaines d’années. Reuters cite le directeur général de l’ABC, James Wall, qui a dit cela :

“Vous êtes en train d’effondrer une émission d’obligations traditionnelles d’un processus manuel de construction de livre et d’allocation, un règlement prolongé, puis un registraire et un gardien, en quelque chose qui pourrait se produire instantanément en ligne.” 

Comme le note Reuters, les obligations de la Banque mondiale sont classées avec une cote AAA – la cote la plus élevée possible qui indique un niveau élevé de solvabilité. La banque émettrait chaque année entre 50 et 60 milliards de dollars en obligations pour favoriser le progrès économique dans les pays en développement.

Comme l’a rapporté Cointelegraph, en mai dernier, Sberbank CIB – la banque de financement et d’investissement de la plus grande banque russe Sberbank – a effectué la première transaction d’obligations commerciales basée sur une blockchain en Russie.

L’opération a été réalisée en partenariat avec la principale entreprise locale de télécommunications MTS et le National Settlement Depository (NSD), et a donné lieu à l’émission d’obligations d’entreprise MTS à contrat intelligent d’une valeur de 750 milliards de roubles (12 millions de dollars) avec une échéance de 6 mois.

En Australie, d’importantes initiatives sont en cours pour intégrer la blockchain dans l’ensemble du gouvernement et du secteur financier. En juillet dernier, IBM a signé un contrat de cinq ans de 1 milliard de dollars australiens (740 millions de dollars australiens) avec le gouvernement australien afin d’utiliser la blockchain et d’autres nouvelles technologies pour améliorer la sécurité et l’automatisation des données dans les ministères fédéraux, y compris la défense et les affaires intérieures.

En décembre de l’année dernière, l’Australian Securities Exchange (ASX) a travaillé à la mise en œuvre de la technologie de la blockchain pour remplacer son système actuel de traitement des transactions sur actions, un projet qui, selon Reuters, devrait être terminé d’ici 2020.

Traduit librement depuis l’article de CoinTelegraph

Je trouve que cette nouvelle est pertinente pour l’avenir de la blockchain puisque les banques commencent tranquillement à utiliser cette technologie pour des activités importantes. C’est signe que la technologie est révolutionnaire !

Croyez-vous que d’autres Banques vont poursuivre sur cette lancée d’ici la fin de l’année 2018 ? 

Un coup de pouce pour cet article ?

2+

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>