Partager cet article

Les “Atomic Swaps”
Articles / Tutoriaux

Les “Atomic Swaps”

QU’EST-CE QU’UN “ATOMIC SWAP” ?

« Atomic Swap » ou « cross-chain trading » désigne l’échange d’une cryptomonnaie vers une autre sans besoin de faire appel à une tierce-partie. Il s’agit d’une technologie nouvelle visant à révolutionner la façon dont les utilisateurs effectuent des transactions entre eux. Par exemple, si Alice possède 5 Bitcoins et souhaite les échanger contre 100 Litecoins, elle devrait actuellement passer par une plateforme type Binance, Bitfinex ou encore Kraken, autrement dit par une tierce-partie. Toutefois, avec les « atomic swaps », si Bob possède 100 Litecoins et souhaite les échanger contre 5 Bitcoins il peut alors procéder à un échange directement avec Alice. Afin d’empêcher, par exemple, que Alice accepte les 100 Litecoins de Bob mais ne soit pas en mesure de lui envoyer 5 Bitcoins, les Atomic Swaps utilisent ce que l’on appelle des « hashed TimeLocked contracts » (HTLCs) « ou contrats à empreinte numérique verrouillés dans le temps ».

Les « hashed timeLocked contracts » garantissent que le processus d’un atomic swap soit complètement sécurisé en s’assurant que les deux parties remplissent les conditions de l’échange. Ces contrats requièrent que le destinataire d’un paiement accuse réception du dit paiement dans un temps imparti en générant un récépissé cryptographique. Si le délai est dépassé, le destinataire perd le droit à accéder aux fonds et ceux-ci sont renvoyés à l’expéditeur.

Par ailleurs, pour qu’un échange entre Alice et Bob puisse avoir lieu, les deux doivent soumettre leur transaction à leurs blockchains respectives : sur la blockchain Bitcoin pour Alice et sur la blockchain Litecoin pour Bob. Afin que Alice puisse prétendre aux 100 Litecoin envoyés par Bob, elle doit fournir un nombre que elle seule connait afin de générer une valeur de hachage cryptographique (empreinte numérique) qui servira de preuve de paiement. De façon similaire, afin que Bob prétende aux 5 Bitcoins envoyés par Alice, il doit fournir le même nombre que celui utilisée pour générer la valeur de hachage cryptographique.

 

CRITERES REQUIS

Aussi enthousiasmante que soit cette technologie, il y a certains critères fondamentaux demandés à une cryptomonnaie avant qu’elle ne puisse supporter Atomic Swaps. Un de ces critères consiste en l’intégration du Lightning Network.

Si l’on peut assimiler un HTLC au fait de relier deux blockchains entre elles, le Lightning Network peut être assimilé au fait de relier des canaux de paiement entre eux. Autrement dit, pour que Alice et Bob puissent effectuer leur transaction ils doivent être reliés au moyen de canaux de paiement et c’est ce que permet le Lightning Network.

De plus, pour qu’une transaction ait lieu entre deux blockchains, il est nécessaire que ces blockchains partagent la même méthode de hachage cryptographique, tel que SHA-256 par exemple, afin de permettre au HTLC de fonctionner de façon adéquate lorsqu’il vient à l’utilisateur qui fournit la valeur générée par la fonction de hachage.

 

OU EN SOMMES-NOUS ?

Si l’on se fie aux récentes news, le futur des échanges inter-blockchains semble radieux. Le créateur de Litecoin, Charlie Lee, a effectué avec succès des atomic swaps utilisant Litecoin avec BitcoinVertcoin et Decred. Sous réserve d’une poursuite de cette innovation, on peut souhaiter que la technologie des atomic swaps nous permettra de lancer des plateformes d’échanges décentralisées qui se révèleront pratiques pour l’utilisateur moyen. Toutefois, il y a un bémol au récent succès des atomics swaps car ceux-ci nécessitent des clients informatiques (« daemons ») locaux. Cela veut dire que pour qu’un utilisateur lambda puisse effectuer un atomic swap entre deux cryptomonnaies il doit télécharger les blockchains de chaque monnaie. Comme vous pouvez vous en douter, ce procédé n’est pas très pratique pour un utilisateur moyen. Cependant, un récent atomic swap réussi a peut-être fourni la solution au problème.

L’équipe de Komodo, qui tente actuellement de mettre sur pied son propre échange décentralisé nommé BarterDex, est maintenant en tête de peloton en ayant réussi à effectuer un atomic swap en utilisant un serveur Electrum. Ceci est important du fait qu’un serveur Electrum permet à un utilisateur d’interagir avec une cryptomonnaie sans avoir à télécharger la blockchain complète. Par conséquent, cela offre des perspectives d’échange décentralisé tout ce qu’il y a de plus pratique.

Pour conclure, il y a une pléthore de plateformes d’échanges décentralisées qui utilisent cette technologie dans le but de changer totalement la façon dont nous, en tant qu’utilisateurs, effectuons nos transactions. Des projets tels que Blocknet, qui vise à créer l’internet des blockchains via l’utilisation des atomic swaps. On observe également la création de plateformes semi-décentralisées, comme Lykke, qui prennent 0% de commission sur les transactions. Il va sans dire qu’il faudra garder un œil sur la technologie blockchain et plus spécifiquement le trading cross-chain.

 

Source : https://cryptocompare.com/coins/guides/what-are-atomic-swaps/

Un coup de pouce pour cet article ?

6+

Partager cet article

1 Commentaire

  1. Trés intéressant, je ne connaissais pas les atomic swap ..merci

    Répondre

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>