Partager cet article

Se familiariser avec le minage en SHA-256 sur Raspbian
Articles / Tutoriaux

Se familiariser avec le minage en SHA-256 sur Raspbian

Hello,

Suite à un sujet que j’avais ouvert concernant le minage sur un Raspberry Pi 3 avec une clé USB Gekkoscience SHA-256 (puissance à 15GH/S), je vais ici écrire un petit tuto sur les étapes à suivre afin de pouvoir miner une crypto au doux nom de UNIT.

Parce qu’on sait tou(te)s qu’aujourd’hui, miner du Bitcoin sans jouer dans la cour des grands c’est… extrêmement long, j’ai pris UNIT car elle donne au moins des récompenses régulières avec ce hashrate.
Et ça permet de familiariser avec CGminer, l’environnement Linux (Raspbian), les commandes, au Pool de mineur et à la configuration de son “Worker”.

Si j’ai choisi de le faire sur un Raspberry, c’est pas spécialement par militantisme anti-windows, mais plutôt pour le côté pratique de laisser tourner la petite boite H24 et connectée à internet dans son salon.
Pour ceux et celles qui apprecient le Staking, c’est un autre avantage à prendre en compte 😉

On va commencer par le début : la préparation !

Parce que ça serait trop facile de brancher directement la clé sur le Raspberry et lancer quelques commandes pour que ça marche, il y a quelques étapes nécessaires pour que tout fonctionne comme sur des roulettes !

Alors ouvrez le terminal (la fenêtre noire dans la barre des tâches) et tapez :
– Pour mettre à jour la liste des paquets :  sudo apt-get update
– Pour mettre à jour les paquets : sudo apt-get dist-upgrade
– Pour mettre à jour votre Raspberry : sudo rpi-update

Et pour finir cette première étape : sudo reboot

Maintenant que vous avez votre Raspberry à jour, laissez-le un peu de coté et retournez sur votre PC ou MAC pour télécharger le Wallet UNIT depuis leur site internet.
Installez-le et laissez le tourner le temps qu’il se synchronise avec la Blockchain. Selon votre connexion ça peut être plus ou moins lent, mais prévoyez quand même quelques Go de place pour tout télécharger.
Cliquez sur “Recevoir” et générez une nouvelle adresse de portefeuille, puis copiez cette adresse sur une note.
Perso, j’encrypte toujours mes wallets, je vous recommande de faire la même. Mais n’oubliez pas votre mot de passe =^.^=

Nous allons ensuite aller s’inscrire dans une Pool de minage. N’espérez pas miner seul, ça ne vous rapportera vraiment rien.
Perso j’avais choisi https://unit.thecoin.pw/ , elle fonctionne bien, paie, et les % de frais ne sont pas aberrants (surtout vu combien le hashrate génère au final…).

Une fois inscrit donc, allez dans l’onglet “My Account” puis “Edit Account”. Dans le champ “Payment address”, c’est ici qu’il faut coller votre adresse UNIT que vous avez générée précédemment. Juste en dessous vous pouvez régler le % de donation que vous donnerez à la Pool pour chaque transaction effectuée vers votre compte. Vous pouvez aussi demander les paiements automatique contre un % un peu plus elevé, sinon manuellement ça sera gratuit.

Ensuite, allez dans l’onglet “My Workers”. Appelez votre Worker par exemple “bourrin”, et mettez comme mot de passe par exemple “xoxo”. Cliquez sur “Add Worker” et voila, votre ouvrier n’attend que vous pour aller bosser.

Voila pour la partie “préparation”. C’est maintenant que le fun commence vraiment !

 

Branchez votre clé USB sur un port du Raspberry (a priori, il y en aurait un sur les 4 qui serait capable de gérer l’USB3 mais je ne l’ai pas trouvé :/ si vous y arrivez, c’est votre jour de chance vous pourrez brancher un Hub USB3 et supporter plusieurs clé USB !), lancez votre terminal puis collez ces lignes une par une (source BitcoinTalk) :

sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade -y

sudo apt-get install -y build-essential git libusb-1.0-0-dev libusb-1.0-0 libcurl4-openssl-dev libncurses5-dev libudev-dev screen libtool automake pkg-config libjansson-dev

mkdir -p git/vthoang; cd git/vthoang
git clone https://github.com/vthoang/cgminer.git
cd cgminer

CFLAGS=”-O2″ ./autogen.sh –enable-gekko
make -j 2

Cela va installer CGminer dans le dossier racine en même temps que les drivers pour qu’il puisse reconnaitre votre clé USB.
Quittez l’invite de commande, relancez là et collez :

cgminer -o stratum+tcp://thecoin.pw:3740 -u Weblogin.WorkerName -p WorkerPassword

Si votre pseudo est par exemple “Lucky” lorsque vous vous êtes inscrits sur la pool de minage, la ligne entière donnera :

cgminer -o stratum+tcp://thecoin.pw:3740 -u Lucky.bourrin -p xoxo

La difficulté “3740” est celle qui est par défaut en automatique, elle va donc détecter toute seule quelle est la difficulté la plus adaptée à votre minage. Vous pouvez bien entendu régler vous même cette difficulté, voici quelles sont les valeurs : https://unit.thecoin.pw/index.php?page=gettingstarted

Pour ceux et celles qui sont un peu joueur, et surtout qui ont un système de refroidissement pour leur clé USB (car ça chauffe vite et beaucoup), vous pouvez rajouter cette ligne de code après votre mot de passe :
–gekko-compac-freq 200 ou  –gekko-2pac-freq 150
Normalement les deux fonctionnent mais si ça marche pas avec une essayez avec l’autre. La fréquence de base est à 100 de mémoire, à partir de 150 ça commence à chauffer. De toute façon au bout d’un moment CGminer calmera vos ardeurs 😉

 

J’espère que ce tuto aura pu vous aider si jamais vous cherchez à recycler des vieux ASIC au fond d’un tiroir ^^

Un coup de pouce pour cet article ?

4+

Partager cet article

1 Commentaire

  1. Outre le côté bidouille que je trouve très interessant (et sans compter le fait que ça pourrait permettre à mes raspberry de sortir du placard, ce qui serait une bonne chose ), je me demande juste si l’investissement dans une clé SHA peut s’avérer réelement rentable pour un petit budget,… je vais creuser tout ça, merci pour cette article 😉

    Répondre

Laisser un Commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>